#artistsunderquarantine

Alors que la quarantaine progresse, j'envoie des messages à des amis musiciens pour essayer de lancer des projets créatifs pendant le confinement... Et tout à coup ils commencent à répondre! Voici le premier extrait de cette série inspirée par l'envie de créer malgré la situation!

Ces temps sont étranges, mais j'ai beaucoup de chance de pouvoir continuer à créer, et à partager quelque chose qui m'est cher, d'une manière honnête, intime, et simple, ce qui résonne fortement en moi.

De la musique de "chambre", littéralement!!

J'espère que vous aimerez ce magnifique poème, et la musique parfaite composée pour lui.

Avec la merveilleuse Justine Verdier.

O kühler Wald Op.72 n.3 Johannes Brahms (Clemens Brentano)

O kühler Wald,
Wo rauschest du,
In dem mein Liebchen geht?
O Widerhall,
Wo lauschest du,
Der gern mein Lied versteht?

Im Herzen tief,
Da rauscht der Wald,
In dem mein Liebchen geht,
In Schmerzen schlief
Der Widerhall,
Die Lieder sind verweht.

Traduction française:

Ô Forêt fraîche,
Où murmures-tu?
Dans laquelle ma bien-aimée marche?
Ô écho,
Où écoutes-tu?
Qui comprends volontiers mon chant?

Au plus profond du coeur,
Là murmure la forêt,
Où murmures-tu?
L'écho
s'est assoupit dans la douleur,
Les chants se sont dissipés.

.

Laisser un commentaire